À propos

La drache est une compagnie de spectacle vivant basée à Bruxelles
fondée en 2021 par Juliette Chevalier et Camille Meyer. Ses créations gravitent autour des questions d’identité, de liberté et d’utopies collectives.

Camille Meyer et Juliette Chevalier, crédit photo : Simon Dardenne

Camille Meyer

Crédit photo : Lisa Desjobert

Ne rentrant pas vraiment dans le « moule » de l’école, je commence très jeune en classes à horaires aménagés par la pratique du chant et de la musique. Plus tard, je découvre le mouvement avec la danse et le théâtre. Après un baccalauréat option de spécialité danse je décide, sur le tard, de faire une école de danse technique et j’intègre le Conservatoire Régional de Lyon en danse contemporaine. 

En 2016, je pars m’installer à Bruxelles et rejoins l’Académie Royale des Beaux- Arts dans l’atelier ISAC (Institut Supérieur des Arts et des Chorégraphies) sous la supervision de Daniel Blanga-Gubbay et Enzo Pezzella, où je rencontre les arts visuels et performatifs et commence à développer mes premiers projets. 

Après mes études, en parallèle de ma recherche, je commence à enseigner la danse puis à mettre en place des ateliers de création et de transmission tout public. Aujourd’hui, mon travail en tant que pédagogue fait partie intégrante de mon travail d’artiste et en est indissociable. 

En 2018, je me lance dans la musique électronique et le djing et créé Paule, une ”djette” engagée, donnant une visibilité aux femmes sur la scène électronique franco-belge, qui vogue entre musique électro, disco, percussions endiablées et sonorités kitschs.
La même année, je créé le solo Chère chair, petite incantation intérieure à la rencontre du vivant. Ce travail se positionne comme un prélude à How deep is your love ?, concert performatif seul-en-scène que je chorégraphie et interprète, dont la première est prévue pour 2022. 

En 2021, j’assiste à la chorégraphie Juliette Chevalier pour la pièce Beste Cantate, création autour du carnaval de Dunkerque. Nous créons ensemble la compagnie La drache.
Je créé également l’ASBL artistique et pluridisciplinaire La nuée avec Léa Vinette et Juliette Chevalier. 

Aujourd’hui, j’oscille entre la danse, la musique, le chant, la transmission pédagogique, l’installation et les arts visuels.
Je suis accompagnée depuis mars 2021 par Artist project / SUITCASE de l’asbl Iles qui m’aide à produire et distribuer mon travail à moyen terme. 

Camille Meyer / CV / Portfolio  / Vimeo / Instagram / Facebook (Paule)

Juliette Chevalier

J’ai commencé la danse à l’âge de 4 ans par une formation classique au sein
d’une école municipale. Cette solide formation m’a permis d’intégrer plus tard
une licence danse. À postériori d’un baccalauréat option danse et arts plas-
tiques, j’ai obtenu une licence danse à l’université de Lille 3, alliant pratique
physique et théorique, en partenariat avec le CCN de Roubaix. (Centre Chorégraphique National). Par la suite, j’ai intégré le master art à l’ESA (École
Supérieure d’Art de Tourcoing), école dans laquelle j’ai développé un travail
performatif en duo, basé sur la vidéo, l’installation, le corps en scène, la scénographie, la construction d’objets sur le corps (costumes, masques, extensions physiques).

C’est après l’obtention d’un DNSEP (Diplôme national supérieur d’Expression
Plastiques) que j’ai travaillé dans mon propre atelier deux ans au sein de la
structure culturelle La malterie à Lille. Cette structure soutient la recherche et l’expérimentation artistique dans le domaine des arts visuels.

Je me suis ensuite dirigée vers la formation certificat Danse et pratiques chorégraphiques de Charleroi danse à Bruxelles. Au sein de cette formation, nous avons suivi des workshops de danse, des cours théoriques sur la dramaturgie et le processus de création chorégraphique. J’y ai développé ma première pièce Beste Cantate pour 7 danseurs.

La performance, les arts visuels, la vidéo, la chorégraphie font partie de mes
recherches artistiques depuis plusieurs années.

Juliette Chevalier / Portfolio

Loading...